Pour devenir indétectables, les drones se feront bientôt passer pour des oiseaux


Un des problèmes que rencontrent les drones à usage militaire est qu'à moins de 1000 mètres d'altitude ils sont des cibles plutôt faciles pour les ennemis au sol. Ce qui complique certaines missions de repérages nécessitant de s'approcher du terrain. Pour résoudre ce problème, l'entreprise espagnole Expal propose un drone furtif, le Shepherd-Mil, qui prend l'apparence exacte d'un aigle et embarque des caméras de vidéosurveillance et un système de géolocalisation.

 Sofía Alfaro Marco, branding manager explique :
"Personne ne peut se rendre compte qu'il s'agit d'un drone espion parce qu'il est conçu pour prendre la forme du corps et la texture des plumes d'un aigle. Et nous pouvons le faire ressembler à n'importe quel oiseau de grande taille, en fonction de la localisation du client."  
Ces drones sont actuellement testés par l'armée espagnole et, avec un prix inférieur à 1 600 dollars, ils pourraient bien séduire de nombreux pays. Evidemment, une telle astuce en matière de camouflage de drones soulève de nombreuses questions, surtout si ladite technologie gagnait le domaine civil : comment s'assurer que les rapaces qui survolent votre maison ne sont pas des espions ? Risque-t-on d'assister prochainement à une hécatombe d'oiseaux pris pour cible par des anti-drones un peu excessifs ? Et pas de quoi sourire : rappelons qu'une cigogne soupçonnée d'espionnage a récemment était capturée en Egypte.

Photo RT.com


Aucun commentaire:

Publier un commentaire