"Pourquoi l'Europe ne pourrait-elle pas avoir un programme sur les drones ?"


C'est la question qu'a posé en juillet dernier Michel Barnier devant un parterre de journalistes basés à Bruxelles. Le commissaire en charge du marché intérieur et des services (et ancien ministre français) aimerait en effet que les Européens s'affranchissent de leur dépendance aux fabricants de drones israéliens et américains.

La récente affaire d'espionnage américain devrait, selon Michel Barnier, pousser les pays européens à réfléchir ensemble aux moyens de développer leur indépendance en matière de défense. Mais rien n'est jamais simple avec l'Union Européenne où chaque pays reste souverain et autonome dans le domaine militaire. Et même si différents industriels européens (Dassault, Airbus (ex-EADS) et Finmeccanica) collaborent déjà à un programme commun qui devrait aboutir à la fabrication d'un drone d'observation MALE (moyenne altitude longue endurance), le site Euractiv observe que "la Commission pourrait coordonner le programme sur les drones en faisant la promotion de la recherche et en harmonisant la législation sur l'espace aérien, différentes dans chaque pays".

Si rien n'est fait dès aujourd'hui dans ce sens, l'Europe risquerait à terme de tomber sous le joug des Etats-Unis (et dans une moindre mesure d'Israël), dans un domaine qui semble bien être la prochaine frontière en matière de défense.

Source.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire