En Afrique, des drones à la place des routes ?


Les drones seront-ils des acteurs décisifs du développement de l'Afrique ? C'est en tout cas ce qu'affirme, Simon Johnson, directeur de la fondation Bundi. Et il en est tellement convaincu qu'il a lancé le Flying Donkey Challenge, un concours visant à trouver des solutions innovantes de transport de matériaux et de denrées dans des environnements pauvres en infrastructures de transport.

La croissance africaine se heurte à un frein majeur : l'absence ou la mauvaise qualité des routes et le temps nécessaire au développement des infrastructures de transport. Ce phénomène pousse certains acteurs du développement local à envisager des solutions alternatives pour le transport de marchandises et, parmi elles, les drones attirent de plus en plus l'attention. Evidemment, l'objectif n'est pas de remplacer totalement le transport par camions, mais de proposer un système complémentaire plutôt dédié aux petites charges. Objectif de la fondation Bundi : commercialiser d'ici 2020 des flying donkeys (mules volantes en VF) capables de transporter des charges de 20 kg sur une distance de 50 km en moins d'une heure et ce y compris dans des régions totalement reculées. Des chiffres qui peuvent faire sourire les enfants gâtés occidentaux que nous sommes, mais qui feraient figure de vraie révolution dans certaines régions d'Afrique. L'occasion de faciliter l'aide humanitaire (médicament, nourriture...), mais aussi de favoriser l'essor de business rentables, en particulier autour du e-commerce.

Si vous voulez participer aux différentes étapes du challenge, c'est ici que ça se passe !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire