Un Suisse et un Australien qui transportaient un drone arrêtés en Egypte pour espionnage


Décidément, les autorités égyptiennes ont un problème avec les drones et l'espionnage ! Après la désormais fameuse histoire de la cigogne espionne, ce sont deux touristes (ou de véritables espions, qui sait...) qui se sont faits arrêtés par la police égyptienne du côté de Sollum, à la frontière libyenne. Leur tort ? Transporter un drone équipé d'une caméra dans leurs bagages.

Interrogés par la police locale, les deux individus ont expliqué qu'ils ne savaient pas qu'il était interdit de transporter des drones dans le pays et que le-leur était destiné à de la prise de vue aérienne lors de leur séjour touristique. Pour l'instant impossible de savoir s'il s'agit de simples touristes, les ambassades suisse et australienne du Caire seraient en train de régler l'affaire avec les autorités égyptiennes.

Ce qui me donne l'occasion de rappeler que, en vertu du manque de législation en matière de drone dans la plupart des pays, faites très attention si vous souhaitez vous en servir à l'étranger (et à plus forte raison dans des zones de conflit/tension). Prenez connaissance des lois locales et signalez-vous systématiquement aux autorités compétentes pour, si besoin, obtenir des autorisations de vol.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire