Un clip de Phoenix tourné en un seul plan séquence à l'aide d'un drone au château de Versailles


Petite vidéo bien sympathique pour une version acoustique du titre phare du dernier album de Phoenix, Entertainment. Celle-ci a été tournée en un seul plan séquence par La Blogothèque (je vous invite à découvrir ses "concerts à emporter") à l'aide d'un drone survolant les jardins du château de Versailles (clin d'oeil : les membres du groupe, aujourd'hui stars internationales, sont originaires de Versailles).
Outre Phoenix qui s'est prêté au jeu, saluons le travail des deux opérateurs du drone qui ont vraiment bien bossé !

Pourquoi tourner avec un drone ? Chryde, fondateur de La Blogothèque, explique sur le site :
"On a aimé le défi. A savoir : obtenir du Château de Versailles l’autorisation de tourner dans leurs jardins. Puis obtenir la même autorisation avant l’ouverture, puisqu’un drone ne peut survoler du public. Puis : trouver des pilotes de drone, obtenir les autorisations de la Préfecture, se déclarer auprès de la police de l’air, qui a fermé l’espace aérien immédiat autour du Château pendant la durée de notre tournage (quel chic). Et après ? Répéter. Colin a passé des heures dans un champ d’entraînement, avec Pascal le pilote, pour ressasser la chorégraphie du drone, lui faire suivre les envolées du morceau, savoir à quel point nous pouvions aller haut, puis à quel point nous pouvions nous rapprocher du groupe sans leur couper un bras (huit hélices en titane, tout de même).
Nous sommes arrivés à 5h à Versailles. Thomas, Deck, Christian et Branco [NDLR : les membres de Phoenix] sont arrivés à 6h. Nous devions arrêter le tournage à l’ouverture des grilles, à 8h30. A 8h20, quatrième prise, celle que vous voyez, nous avions réussi : un plan séquence de 4 minutes, sans aucune coupe, en prise de son directe (bravo François !).  Ce qu’il faut savoir, c’est qu’à 1’32, le courageux Thomas Jacquet a récupéré le drone en vol pour filmer, puis le laisser repartir à 2’02." 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire